La galerie


La galerie fait le lien avec le monde de l’art contemporain en proposant une sélection d’artistes plasticiens confirmés ou en devenir. Leurs pratiques se retrouvent autour du dessin et de la peinture, sous quelques formes que ce soit, des plus classiques aux plus expérimentales. L’imagerie propose 6 à 8 expositions annuelles, auxquelles s’ajoutent des conférences, performances, et workshop avec les artistes.

L'exposition du moment

Yvon Saillard

du 15/11 au 21/12

« Ma peinture est une tentative de dire ce que le corps ressent dans sa peau et dans ses os! dire les sensations qui le traversent: marcher, endurer, crier, vibrer etc... Le moyen c'est de traduire cet espace du corps dans un espace plastique ou la déformation, les ruptures, l'acceptation des hasards, des mutations, de l'improvisation traduisent le combat dont la toile est l'arène. L'entreprise de dépaysement consiste à tenter de voir dans les corps que je peins non pas seulement un humain, non pas seulement un animal, mais une substance qui remonte à l'origine. »

http://yvonsaillard.blogspot.com/
Yvon Saillard

Expos à venir

Emmanuelle Mason

du 07/01 au 15/02/2018

Emmanuelle Mason

Michel Cure

du 01/04 au 10/05/2019

Michel Cure

Les artistes de la galerie

  • Emmanuelle Mason

    Emmanuelle Mason Emmanuelle Mason Emmanuelle Mason Emmanuelle Mason Emmanuelle Mason

    Exposition du 7 janvier au 15 février 2019


    Enseignante Agrégée à l’université de Toulouse II -Le Mirail, Département arts plastiques et arts appliqués. (Depuis 2007) Professeur agrégée d’arts plastiques, Honoré de Balzac, Paris (année 2006) Les œuvres graphiques d'Emmanuelle Mason sont des corps, où se jouent des drames, insignifiants ou terribles.


    Le regard que je porte sur le monde est à la fois fasciné, douloureux et insurgé. Je pointe, du bout de ma plume, l’indicible, et je crois rejouer cette question du sublime : ce qui est beau et effrayant tout à la fois.


    http://emmanuellemason.fr
  • Jean-Louis Engels

    Jean-Louis Engels Jean-Louis Engels Jean-Louis Engels Jean-Louis Engels Jean-Louis Engels

    Exposition du 28 septembre au 9 novembre 2018


    Né en Belgique en 1959. Après des études en Sciences à l’Université de Bruxelles, il se consacre à sa passion, la peinture, et intègre l’Ecole des Arts Plastiques et Visuels d’Uccle (Bruxelles) dont il est diplômé. En 1991, il quitte Bruxelles pour s’installer à Toulouse et crée son école d’art (Biz’ Art) où il enseigne jusqu’à aujourd’hui. Développant une peinture du réel inspirée d’une tradition gestuelle pré-moderne (Hals, Manet), ses thèmes récents concernent essentiellement la figure et le portrait.


    https://www.jeanlouis-engels.com/
  • Jean-Philippe Escafre

    Jean-Philippe Escafre Jean-Philippe Escafre Jean-Philippe Escafre Jean-Philippe Escafre Jean-Philippe Escafre

    Jean-Philippe Escafre est né à Lourdes le 1er mai 1978. Il vit et travaille à Toulouse. De 1996 à 2007, il étudie les arts plastiques à l’université du Mirail , où il passera sa thèse en 2007. Il se forme aux techniques de la peinture dans l’atelier de Jean-Louis Engels. Il enseigne aujourd’hui la peinture et le dessin à L'imagerie. Sa pratique artistique s’articule autour de la figure du corps et de la chair. Peinture, dessin, gravure sont autant de médiums possibles pour interroger la figure humaine comme sujet mais surtout espace pictural.


    « Laisser les couches picturales s’accumuler tout en gardant l’ébauche initiale. La peinture est une géologie. On doit voir toutes les strates pour en comprendre son histoire. La pratique picturale demande à laisser des traces, dans le sens plastique comme dans le sens symbolique. Peindre c’est autant construire que détruire. La masse prend le dessus sur le contour. Les délimitations s’effacent au profit du tout. Et dans cette destruction d’une image trop facile et trop photographique naît le pictural. »


    https://vimeo.com/282819826
  • Michel Cure

    Michel Cure Michel Cure Michel Cure Michel Cure Michel Cure

    Exposition du 1er avril au 10 mai 2019



    « Chez Michel Cure, les jours, les mois, les années et la peinture s’écoulent paisiblement. Immuables sont la douceur des couleurs, la palette raffinée, les textures délicates, les aplats profonds et les transparences sublimes. La peinture devient caresse du temps et le temps imprègne chaque toile de sa lumière propre. L’instant du tableau est tout à sa présence. Fragment d’éternité captif d’un champ sans limites, chaque toile ouvre vers d’autres possibles. Les séries de portraits côtoient sans rupture les grandes toiles abstraites sur châssis ; les toiles libres de plus petit format, les dessins d’après modèles. Naturellement. Le propos n’est ni figuratif ni abstrait ou les deux à la fois, il est simplement la peinture, la sérénité faite peinture, le calme puissant et sensible de la confiance primitive. Le sourire de l’ange. Un même visage est plusieurs fois soumis à l’exercice de la peinture, angle et lumière diffèrent de l’un à l’autre. Des formes et des couleurs existent, cohabitent, s’effacent, réapparaissent, toujours elles, jamais les mêmes, le temps encore et toujours… œuvre après œuvre, année après année, toute la peinture est là, quelle histoire ! Dire à la fois la densité du silence et sa légèreté, sans rien dire. Voir ces toiles, les regarder ou les respirer, peut-être les écouter, en tout cas s’accorder avec elles, se laisser faire. Tout peut arriver. Tout arrive. La peinture de Michel Cure c’est comme s’il neigeait. Surement, doucement, le recouvrement, la perfection dans l’imperfection, le bruissement, l’apaisement, l’euphorie intérieure, l’émoi. Encore et encore, l’on désire cette peinture comme l’on souhaite que jamais ne cesse la neige. » SYLVIE VEYRAC


    https://michel-cure.jimdo.com/
  • Yvon Saillard

    Yvon Saillard Yvon Saillard Yvon Saillard Yvon Saillard Yvon Saillard

    Exposition du 15 novembre au 21 décembre 2018


    Yvon Saillard est né en 1960 à Paimpol, Côtes d’Armor. Professeur agrégé d’arts plastiques, il enseigne à l’Université de Toulouse.


    « Ma peinture est une tentative de dire ce que le corps ressent dans sa peau et dans ses os! dire les sensations qui le traversent: marcher, endurer, crier, vibrer etc... Le moyen c'est de traduire cet espace du corps dans un espace plastique ou la déformation, les ruptures, l'acceptation des hasards, des mutations, de l'improvisation traduisent le combat dont la toile est l'arène. L'entreprise de dépaysement consiste à tenter de voir dans les corps que je peins non pas seulement un humain, non pas seulement un animal, mais une substance qui remonte à l'origine. » « Aujourd’hui je peins des organismes sans tête véritable dont toutes les parties sont équivalentes. » « L’art c’est du conflit au départ. Du non réglé, du problème. La belle chose elle vient après avoir réglé ça. Mais ce qui fait la valeur de l’art c’est ça : exposition d’une zone de conflit. »


    http://yvonsaillard.blogspot.com/